Index de l'article

Questions fréquentes sur la ionophorèse

"POURQUOI NE PAS AVOIR CRÉÉ UN APPAREIL D'IONOPHORÈSE AVEC UNE INVERSION AUTOMATIQUE DES POLARITÉS ?"

P

arce que les résultats ne sont pas bons, nous avons donc définitivement écarté cette option. Notre expérience dans ce domaine a été déterminante; nous avons constaté les éléments suivants:

  • - Les patients qui transpirent tolèrent de façon différente le passage du courant de ionophorèse.
  • - Pour un même sujet, cette tolérance évolue d'une séance à l'autre, mais également durant une seule séance. Notre protocole préconise deux phases de dix minutes. Pendant la première, phase l'intensité du courant supportée, ne sera que de quelques milliampères pour certains, pour d'autres, elle sera égale à l'intensité optimale. Durant la deuxième phase, l'intensité appliquée n'est pas obligatoirement identique à celle de la première.

Dans ces conditions, il faut donc pouvoir à tout moment procéder à des ajustements : réduire l'intensité pour éviter la brûlure ou la douleur puis l'augmenter de nouveau dès qu'elle est tolérée. Un système automatique ne peut jamais délivrer le courant optimal. De façon logique, nous avons récusé cette solution qui conduit à faire perdre du temps en multipliant les séances et dont les résultats sont forcément moins bons sur la transpiration. L'automatisme ne permet donc ni le respect de l'organisme de chacun, ni le gain de temps pour le sujet. De plus les perpétuelles variations du courant sont très désagréables. Une solution simple existe face à ces observations : le réglage manuel par les personnes elles-mêmes. Il permet de respecter la tolérance de chaque individu en tenant compte de son état psychologique (stress, fatigue ...) amenant à supporter de façon non identique le traitement au cours d'une même séance. Les sujets motivés acceptent volontiers cette prise en charge et cette autonomie. Les résultats sont meilleurs et plus rapides sur l'hyperhidrose parce qu'à tout instant, les intensités maximum supportées sont définies par eux-mêmes et peuvent être réduites ou augmentées.