Index de l'article

 

"LE DÉPASSEMENT DU TEMPS DE TRAITEMENT PRÉSENTE-T-IL UN RISQUE ?"

N

on, il ne présente pas de risque majeur puisqu'il peut être parfois avantageux d'allonger les temps de traitement, soit pour habituer le sujet à certaines intensités, soit pour traiter des cas rebelles. Vingt minutes de traitement pour deux extrémités (mains ou pieds) constituent un ordre de grandeur moyen. Ce temps est souvent suffisant, mais peut être augmenté. Le médecin est seul juge.